ROUGE ET NOIR

de Bertrand Théry

Parce que les pompiers en ont assez de voir ces scènes de carnage sur les routes, un pompier, Bertrand Théry a filmé les  interventions de ses collègues. C'est l'horreur froide qui vous glace le dos, des images crues, des images choc. L'enchevêtrement des corps et des tôles hante le quotidien des pompiers. Parce qu'il est impossible de fermer les yeux, Bertrand Théry veut montrer ce que l'on aurait trop vite tendance à éclipser. C'est remettre en question la plus bête conquête de l'homme, le monstre automobile. Mais très souvent ce n'est pas la route qui tue, ni l'automobile mais bien le comportement du conducteur. Les images de mort et souffrance expriment l'indicible. L'horreur est d'autant plus révoltante quand elle résulte de la bêtise. L'accident n'arrive pas qu'aux autres.

Hervé Dizy 

Menu Diaporama